Affaire Bouygues au 132 chemin de Sormiou

Nos dernières informations sont de plus en plus précises sur la parcelle boisée passée au décapage. Le terrain est dans le futur parc national bien qu’il ne soit pas dans le site classé. Son inclusion est dû à l’observation d’une continuité biologique dans ce secteur avec la zone tampon en amont et des espaces boisés protégés. Comme par hasard la Mairie de Marseille a demandé que cette parcelle soit sortie du périmètre du Parc. Selon le Ministère de l’Environnement et  les directives sur la protection des paysages il faut lutter contre l’étalement urbain et le mitage car sinon le paysage perd progressivement son caractère naturel. Les zones vertes et les espaces  urbanisés de  faible densité forment alors un mauvais damier. Les services collectifs sont inexistants. Ce type d’urbanisation est coûteux en réseaux et services: électricité, eau ou ramassage des déchets.  Le bénéfice pour la collectivité est négatif puisque l’entretien de ces réseaux sont à la charge des contribuables. Le Comité d’intérêts de quartier demande donc le maintien de cette parcelle dans le cœur du Parc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s