Avant le scandale du Médiator il y a eu celui du Thalidomide en Allemagne

Le thalidomide (Softénon, Talimol, Kevadon, Nibrol, Sedimide, Quietoplex, Contergan, Neurosedyn) fut mis sur le marché en 1957 après avoir été testé sur des rats. Ce médicament était utilisé comme sédatif puis de plus en plus, de façon détournée, comme anti-nauséeux chez les femmes enceintes. Or, on découvrit qu’il provoquait de graves malformations congénitales comme l’absence de membre. D’abord occultés ou niés par le fabricant, Chemie Grünenthal, ces effets tératogènes furent au cœur d’un scandale sanitaire qui aboutit au retrait du médicament du marché mondial en 1961. Ce médicament fit 20 000 victimes dont des enfants qui décèdent avant leur premier anniversaire. La société, par l’intermédiaire d’une fondation, indemnisa les familles pour une somme, en Allemagne, de 538 millions de deutch mark pour 3000 décès. Aujourd’hui, le thalidomide est de nouveau utilisé de façon très contrôlée pour ses propriétés immunomodulatrices et antitumorales. On peut noter sur ce cas la réaction rapide des autorités sanitaires de l’époque.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s