Extrait de la lettre du Parc National des Calanques Les Chenilles processionnaires sont de sortie :soyons vigilants !

Stickers ecopieges

http://www.calanques-parcnational.fr/fr/actualites

La chenille processionnaire du pin : 

Une espèce importante pour les milieux naturels

cocon chenilles processionaires
















 :

Eviter les lieux où les nids sont abondants (en particulier les calanques de février à fin mars).
– Tenez vos chiens en laisse.
– Rendez-vous au plus vite chez le vétérinaire en cas d’inflammation de votre animal.
– Ne vous risquez pas dans les bois infestés par jour de vent. Les poils urticants peuvent être emportés dans l’air ambiant.
– N’écrasez pas les chenilles mortes qui libèrent leurs poils dans tous les cas.
– Ne cherchez pas à détruire vous-même, ni à manipuler les branches porteuses de nids..
– Munissez-vous d’une bouteille d’eau et d’un tissu (gant, serviette …) pour vous rincer .
Limiter l’impact sanitaire sans altérer l’équilibre écologique

La chenille processionnaire du pin a sa place dans l’écosystème méditerranéen.
Le Parc national des Calanques prône une intervention minimale de régulation en cœur de parc uniquement dans les zones de très forte fréquentation.

En février 2015, le Parc national a fait installer 60 éco-pièges annotés ” Ecopièges à chenilles processionnaires . Basé sur la biologie de l’espèce et respectueux de l’écosystème, ce dispositif placé autour du tronc des pins permet de capturer exclusivement les chenilles processionnaires lorsqu’elles descendent pour aller s’enterrer.

Ce dispositif sera par la suite complété par des nichoirs à mésange (prédateur naturel des chenilles processionnaires), construits dans le cadre de journées d’éducation à l’environnement, afin de limiter naturellement le nombre de chenilles.

Laisser un commentaire