Le judo à la Cayolle

Les cours de judo pratiqués à la maison de quartier sont un grand succès. Les cours sont très fréquentés.

Les enfants sont enthousiastes et les parents ravis. Nous sommes allé voir Emilie Waldet la professeur de judo.

 

Emilie WALDET

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Emilie Waldet

Elle pratique le judo depuis l’âge de 8 ans, elle a eu un parcours de compétitions au niveau national et même international. Elle trouve autant de plaisir à enseigner le judo (« être derrière le tapis ») qu’à le pratiquer (« être sur le tapis »). Elle sait trouver le ton juste avec les enfants.

Son club c’est l’ESM Judo (Entente Sportive Mazargues). Il a été fondé en 2004 et est présent à la Cayolle depuis 2007. La saison passée était la dixième année à la Cayolle !

Pour la joindre : par mail ESM Judo esmjudo13@laposte.net , par téléphone 06 20 91 78 76.

 

Le judo à la Cayolle

5 heures de cours sont données chaque semaine dans le dojo de la maison de quartier : 2 le lundi et 3 le jeudi.

49 enfants sont inscrits en 2016-17 (contre 35 en 2015-16) ; et en plus, elle a dû refuser une quinzaine d’enfants par manque de places !

C’est la deuxième année qu’est proposé – avec très grand succès – un cours de baby judo (pour les 3 à 5 ans) à la Cayolle.

3 remise grades
Remise des grades en fin d’année

Le club organise une fête chaque année. En 2017 elle a eu lieu à l’accrobranche de Cassis. Avec un parcours accrobranche offert pour chaque enfant licencié, suivi d’un apéritif offert par le club et d’un après-midi de jeux (Koh-lanta pour les enfants !).

4 fete judo
Parents et enfants à l’accrobranche de Cassis

Le dojo de la nouvelle maison de quartier :

Le dojo plaît beaucoup, il est vaste et lumineux. Les tapis – très pratiques – ont été fournis par la mairie de secteur.

5 Dojo
Le dojo, un lieu qui rend naturel le code moral du judo

Le nouvel emplacement au cœur de la Cayolle a amené des enfants qui ne seraient pas venus avant. Cette mixité est un plus du quartier : « les enfants sont très attachants et rendent beaucoup de choses. Il faut des fois se battre pour éduquer les enfants (et les parents) pour apprendre le respect, par exemple qu’il est important d’arriver à l’heure ».

Emilie Waldet remercie la mairie de secteur pour la qualité des équipements et les créneaux pendant lesquels le dojo est mis à disposition.

La « mission » du judo

Emilie Waldet insiste beaucoup pour sensibiliser les enfants au code moral du judo. Pour cela, les enfants reçoivent des étiquettes quand ils ont montré une bonne attitude au cours. « Et quand j’apprends que les enfants savent exprimer le code moral non seulement sur le tapis mais aussi à l’extérieur du tapis, c’est une grande victoire pour moi ! »

code moral judo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s