Création et premier bilan de la brigade de l’environnement

Courrier de Mr Ohanessian adjoint au maire en charge de la tranquillité publique

Vous connaissez ma détermination pour faire de Marseille une ville plus agréable, une ville dans laquelle toutes les Marseillaises et tous les Marseillais peuvent profiter de l’espace public en toute tranquillité. Marseille, comme toutes les autres villes de France, ne doit pas être une décharge publique à ciel ouvert. Pendant trop longtemps des professionnels et des particuliers peu scrupuleux ont fait fi des règles qui s’appliquent sur l’espace public en laissant sur les trottoirs, les routes ou autres, leurs matériaux, gravats, carcasses de voitures, huiles de vidange et que sais-je. 

Cela n’est plus acceptable. Marseille ne doit plus être défigurée par ces immondices. 

C’est la raison pour laquelle, dès ma prise de fonction j’ai mis sur pied une politique publique globale nous permettant d’être intraitables et plus réactifs. Cette nouvelle stratégie pour lutter contre les dépôts sauvages, nous l’avons voté lors du Conseil municipal du 17 décembre dernier elle comprend : 

  • le renforcement de nos moyens humains avec la création d’une brigade de l’environnement au sein de la police municipale ; 
  • l’acquisition de caméras de vidéoprotection nomades pour adapter notre dispositif de vidéoprotection, mieux enquêter et faire plus de flagrants délits ; 
  • la possibilité donnée aux agents de surveillance de la voie publique de verbaliser eux aussi les dépôts sauvages et les abandons de déchets ; 
  • la mise en place d’une procédure simplifiée avec le Parquet pour que les constats faits par les policiers municipaux se traduisent très rapidement par des poursuites judiciaires ; 
  • la possibilité de mettre en demeure les contrevenants et de dresser des amendes administratives pouvant aller jusqu’à 15 000euros. 

Notre volonté commence à se traduire sur le terrain. Le bilan est dores et déjà prometteur. En effet, depuis le mois de janvier, la police municipale est intervenue 200 fois. La brigade de l’environnement a dressé 10 amendes de 1 500euros et 5 amendes de 750euros. 15 affaires ont été à ce jour transmises au Parquet. 

La tâche reste colossale mais avec beaucoup de volonté et de fermeté nous y arriverons. J’y veillerai.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s