Vue aérienne de la cité en 1985

22 Vue aérienne 1985.jpg

En 1985, cinq ans après le début des travaux, la Logirem a bien avancé. Les chemins du Roy d’Espagne et de Sormiou sont élargis, l’avenue Colgate est prolongée, le boulevard du Vaisseau qui délimite à l’est l’espace réhabilité est tracé et ne conduit nulle part.

Les cités provisoires des Ilots et Mandarine sont détruites et les habitants relogés.

Les nouvelles constructions sont habitées : trois ensembles collectifs et deux ensembles de maison individuelles.

Ces nouvelles constructions ont été établies sur les terrains déjà libres avant les démolitions : les emplacements des anciens tonneaux de l’Arenas et du bidonville Colgate, un terrain agricole acquis par la Logirem et l’emplacement de l’ancien camp des gitans. Cela a conduit à localiser ces constructions en périphérie de l’espace et à ménager un grand terrain vague au centre.

Aujourd’hui encore, plus de 30 ans près cette photo, ce terrain vague demeure en partie et contribue à l’inconfort du quartier.