1946 – 1974 : Le bidonville Colgate

Construit en même temps que le camp du Grand Arenas, le camp Colgate est composé de Tonneaux identiques et connaît la même évolution.

1946 à 1950 : Installation de travailleurs coloniaux indochinois.

1953 : Quelques Tonneaux sont divisés sur le même modèle que ceux du Grand Arénas. Colgate devient un centre d’hébergement pour les plus démunis.

1954 : Le Département souligne l’urgence de travaux à faire.

1962 – 1963 : Colgate devient un bidonville par l’ajout de baraques en planches à côté des Tonneaux. Ce bidonville c’est 100 familles, 1 000 habitants dont 600 enfants, avec seulement 3 points d’eau. Une baraque de 2 pièces par famille. L’humidité constante en hiver.

1972 : La résorption de ce bidonville est toujours en attente d’une décision de la Ville. Après de multiples tentatives des habitants restées vaines, un comité de solidarité pour le relogement des habitants du bidonville Colgate est créé.

17 décembre 1972 : Journée « portes ouvertes ». Cette action permet à environ 1 500 marseillais d’ouvrir leurs yeux et leurs oreilles devant 107 familles de travailleurs immigrés. Parmi les visiteurs se trouvaient des journalistes, des élus et l’évêque de Marseille nouvellement arrivé Roger Etchégaray qui en a fait écho pour la Noël. 

1974 : Toutes les familles sont relogées.

  • 42 en cité de transit.
  • 22 aux Ilots.
  • 43 en HLM.

Le bidonville est détruit.