Carcasses de voitures brulées dans le Parc national

Depuis 3 mois, l’extrémité du chemin du vallon de l’ermite, l’extrémité du boulevard des calanques et la partie du Parc national située en limite immédiate de ces voies connaissent une vague d’incivilités et d’incendies de voitures.

A cet endroit le Parc national est un terrain laissé à l’abandon. Les incendies de voiture, sur la chaussée et dans le Parc national, se multiplient et exaspèrent les riverains.

Cette exaspération est accentuée par le fait qu’il est devenu pratiquement impossible d’obtenir l’enlèvement des carcasses de voitures brulées dans le Parc national, même si elles se trouvent à proximité de la voirie. Cette situation est un encouragement à la reproduction de ces actes de malveillance.

Le CIQ a écrit au président et à la directrice du Parc national, ainsi qu’à l’adjoint au maire de Marseille en charge de la sécurité publique, pour les alerter sur cette situation très difficile. Ainsi que pour obtenir l’enlèvement des épaves de voitures et, pour l’avenir, de demander que soit définie une procédure efficace pour obtenir l’enlèvement des épaves à venir. Il s’agit d’un préalable indispensable à l’apaisement de ce lieu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s