Les transports publics: Maxime TOMMASINI adjoint au Maire du Secteur nous répond

Monsieur, 

Vous m’avez interpellé le 04 Janvier, par mail, concernant les problèmes rencontrés sur la desserte de la Cayolle ainsi que pour l’abribus.
Je reviens vers vous aujourd’hui après avoir relancé la Communauté Urbaine MPM et en particulier le service « Transport » car c’est elle qui est l’autorité organisatrice des transports sur la Ville de Marseille et donc le seul lien qui m’est permis d’avoir avec la RTM.

Concernant :
1) L’abribus : Nous sommes toujours sur le statu quo car nous ne disposons plus d’abribus et l’Appel d’Offre qui devait être lancé en Octobre/Novembre 2012 n’a toujours pas été lancé à ce jour. Je vous assure que je surveille ce point attentivement, en tant que Conseiller Communautaire, aidé pour cela par Monsieur Lionel ROYER-PERAULT qui est à la commission « Transport » à la CUM.
Donc, malheureusement, nous sommes toujours en attente mais je ne désespère pas car je cherche à récupérer un abribus qui serait récupéré.
2) Concernant la desserte de la ligne 23, concernant les derniers départs effectivement nous attendons la modification du tracé de la ligne dans sa partie Cayolle pour envisager une desserte au-delà de 20H00.
Pour ce qui concerne l’arrêt de la desserte avant de rendre au terminus, cela correspond à plusieurs problèmes :
– Insécurité (nombreux caillassages)
– Incivilité, selon la CUM-MPM, lié à de nombreux stationnements de véhicules autour de la place après 20H00 qui est un rond-point qui sert de point de retournement pour le bus. Avec le nouveau tracé de la desserte du BAU de SORMIOU, la RTM ne devrait plus subir ce genre de problème.
C’est pourquoi, je vais saisir à nouveau le service des « Transports » de la CUM-MPM, car nous devons agir rapidement afin de résoudre au plus vite ces problèmes.
Autant je peux comprendre que lors de caillassage, les chauffeurs se révoltent un temps, autant il n’est pas normal que vous ne bénéficiez pas du service public qui est le vôtre.

Je serai en séminaire professionnel toute la semaine prochaine, mais dès mon retour, je contacte la CUM-MPM afin de pousser dans ce sens.
J’espère avoir pu être assez réactif et vous apporter une première réponse.

Bien Cordialement.


Analyse du courrier:


Sur les arrêts de bus la machine bureaucratique de MPM a toujours le même discours depuis deux ans, l’appel d’offre est soit insuffisant donc on verra plus tard, pourtant cela fait un moment que nous faisons cette demande, soit il n’a pas été passé. Il y a toujours un truc qui bloque à croire qu’aucune planification est possible.
Pour le passage le soir. Il y aurait les caillassages. il y a un temps nous avions demandé les statistiques des incidents sur la ligne. Impossible à obtenir, secret de Métropole! Il peut y avoir des caillassages sur la ligne mais où exactement, à quelles fréquences et sont-elles hors normes par rapport à des lignes de mêmes types qui passent par des quartiers sensibles où des dessertes ne sont pas supprimées.
A l’insécurité traditionnelle s’ajoute maintenant le stationnement de véhicules à proximité du rond point après 20h. Là on croit rêver, sur la place il y a du stationnement mais il n’a jamais empêché le bus de tourner. A moins que ce soit les épaves incendiées que la bureaucratie de MPM vise. A ce problème il est possible de réponde d’abord il y a beaucoup moins de véhicules incendiés à cet endroit et ensuite que les services municipaux soient plus réactifs pour les enlever afin qu’il ne restent pas une semaine sur place. Mais même dans ce cas là, on constate que le bus arrive facilement à prendre le rond point en journée alors pourquoi pas le soir.

En conclusion:
Nous remercions évidemment M. Tommasini de ses efforts mais nous pensons que la bureaucratie de MPM enfume les élus.
La RTM a supprimé la desserte le soir pour des raisons x ou y, peut-être légitimes en leur temps et elle a organisé ses services sans ce passage. Comme toutes les grosses structures où se mélangent les habitudes, la flemme et les compromis plus ou moins vaseux il est très difficile de revenir en arrière. Dernière remarque, sur certaines lignes, malgré les incidents souvent graves, les dessertes n’ont jamais été supprimées ou modifiées définitivement car ces secteurs sont trop importants  ils ne peuvent pas se permettre de mécontenter leurs électeurs et leurs clientèles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s