Verbatim Assemblée générale du 29 novembre 2019 en présence des élus

Début de la séance : 17h30 

Assemblée Générale, présentation du rapport moral et financier pour l’exercice 2018

Me la Présidente prend la parole et remercie l’ensemble des participants d’être présents pour cette AG annuelle. Elle demande aux personnes qui représentent les territoires de venir à la table officielle notamment Me La Présidente du CIQ des Baumettes, Mr Le Président du CIQ de Mazargues, Mr CHAPUS Président de la Confédération des CIQ, Me La Présidente du centre social du Roy D’Espagne, Me NARDINI Présidente d’honneur du CIQ des hauts de Mazargues La Cayolle, Me BURGOS Secrétaire, Me DIEULOUFET Trésorière, Mr Jacques VIALLAT Vice-Président.

Me La Présidente enchaine sur la validation des bilans 2018/2019 : moral et financier. Elle laisse la parole à Mr VIALLAT pour le bilan moral :

En 2018 et 2019 nous avons vu notre quartier se transformer. 

Création de nouvelles voiries, ralentissement des voitures, création de pistes cyclables, élargissement des trottoirs, plantation d’arbres et d’arbustes et tout récemment ouverture d’un espace lecture. 

Tout n’est pas fini, tout ne sera pas fini avant plusieurs années, mais la transformation est visible : nous rentrons dans le XXI siècle, qui sera le siècle du réchauffement climatique.

Il nous appartient maintenant de faire vivre cette transformation.

Cette transformation doit s’accompagner de la mise en place des moyens permettant d’assurer la propreté. 

Le CIQ intervient pour que cela puisse se faire sur l’ensemble du quartier avant une éventuelle dégradation des nouvelles voiries.

Cette transformation doit s’accompagner d’une diminution des incivilités, je pense en particulier au bruit de certains deux roues, et d’un renforcement du sentiment de sécurité. 

Le CIQ, dans le cadre de la Fédération des CIQ du 9, participe régulièrement au conseil de sécurité du 9e avec la police nationale et municipale. 

Nous insistons auprès de toutes les autorités pour l’installation de nouvelles caméras de vidéoprotection.

Cette transformation doit s’accompagner d’une amélioration des transports en commun, du trajet et des horaires du bus 23 et du prolongement du bus 24. 

Le CIQ intervient en ce sens auprès des autorités.

Notre quartier a une histoire originale. 

Le CIQ la documente et la fait connaître par des expositions au centre Leclerc en 2018, à la mairie de secteur en 2019 et présentement au musée d’histoire de Marseille. Cette exposition et les visites qui l’accompagnent doivent faire connaître aux marseillais la continuité entre la Cayolle du XX siècle et la Cayolle du XXI siècle.

Pendant le XX siècle, ce quartier a vu cohabiter de nombreuses populations, chacune dans son territoire. Le XXI siècle doit s’accompagner d’une connexion et d’un rapprochement de ces territoires.

Le CIQ contribue à ce rapprochement par différentes initiatives. 

– Organisation d’occasions de rencontres : fête de la nature et de l’écoquartier, diffusion de l’histoire du quartier.

– Animation du rucher participatif Abihocalanques.

– Création musicale avec les pupitres de la Cayolle en collaboration avec le GMEM, le collège Roy d’Espagne, les écoles des Calanques : Ouverture du festival des musiques à la Friche de la Belle de Mai.

– Animation d’un groupe de musique de l’école primaire des Calanques : les petits violons des Calanques avec de prestigieux partenaires : l’Opéra, le GMEM, l’ensemble C Barré, la cité de la musique, le théâtre du Centaure. 

Les petits violons nos ambassadeurs sont connus au-delà du quartier. Ils viennent d’être invités pour la journée internationale de l’enfance.

– Nettoyons la nature avec les élèves des écoles des Calanques.

Comme chaque année, les fêtes de quartier portées par le CIQ se sont déroulées de manière exemplaire.

Toutes ces manifestations ont été l’occasion de mutualiser les actions des associations du quartier, des acteurs locaux et de grands partenaires comme 

ADDAP 13, le Parc national des calanques, le théâtre du Centaure, sans oublier l’école des Calanques et la maison de quartier. 

Le CIQ remercie aussi l’association l’âge d’or de la Cayolle, le SC Cayolle, l’association Crecs, l’observatoire des quartiers sud de Marseille, l’association des locataires de l’Ermitage, des Calanques, Asso des parents, Asso alargo et tous les habitants membres du CIQ ou pas qui interviennent souvent et bénévolement.

Me La Présidente reprend la parole et présente le rapport financier 2018.

Avant cela, elle remercie personnellement Chantal RENAUD qui accompagne les petits violons puis elle insiste sur la complémentarité des individus pour mener à bien des projets.  Il s’agit d’un vrai travail d’équipe c’est le cas pour Abiho Calanques avec Mr BONFILS et l’Histoire du quartier avec Mr VIALLAT sans oublier le reste des habitants. Elle remercie chaleureusement l’ensemble des acteurs qui l’ont toujours 

suivie et qui lui ont toujours fait confiance puis annonce que se sera vraisemblablement son dernier mandat.

Les recettes provenant des cotisations se montent à 4 600 euros.

Les recettes et dépenses liées aux Petits violons des calanques sont tracées séparément dans les comptes du CIQ.

Les recettes relatives aux Petits violons s’élèvent à 11 632 euros et proviennent de dons des partenaires suivants :

  • Logirem : 4 000 euros, 
  • Marseille rénovation urbaine : 6 000 euros, 
  • Les maisons de retraite KORIAN : 500 euros, et les jardins de Sormiou : 500 euros, 
  • Particuliers ainsi que les parents des petits violonistes : 632 euros.

Le montant total des recettes, Petits violons et cotisations, s’élève à 16 232 euros.

Les dépenses de fonctionnement du CIQ se montent à 689,39 euros (frais d’assurance, papeterie, achat de 2 micros, dépenses diverses) auxquelles s’ajoutent les dépenses liées aux fêtes, conférences et expositions organisées par le CIQ à hauteur de 2 923,88 euros. Soit un total de 3 613,27 euros (à rapprocher des recettes provenant des cotisations de 4 600 euros).

Les dépenses relatives aux Petits violons s’élèvent à 11 148,37 euros et portent sur le matériel et la rémunération de leur professeur (à rapprocher des dons sur l’exercice de 16 232 euros).

Le montant total des dépenses, Petits violons, frais de fonctionnement, fêtes et expositions s’élève à 14 761,64 euros.

Au 31 décembre 2018 les avoirs du CIQ s’élèvent à 15 280 euros répartis sur un compte courant et un livret d’épargne. Ce qui constitue une réserve permettant au CIQ d’agir en cas d’imprévu.

Une projection à juin 2020 des dons, subventions et dépenses liés aux Petits violons, fait ressortir un solde positif de 3 280 euros à fin juin.  Les cours de violons peuvent donc être assurés jusqu’à la fin de l’année scolaire et la réserve de 3 280 euros permet d’engager l’année scolaire suivante. Depuis la rentrée scolaire, il est fait appel à un 2ième professeur pour soulager Chantal. Le CIQ est toujours à la recherche d’un financement pérenne.

En ce qui concerne l’exercice 2019, Me La Présidente annonce un bilan financier plus que satisfaisant avec des cotisations comptabilisées à ce jour de 730 membres émanant de copropriétés, 46 de riverains.

Mr VIALLAT reprend la parole pour le vote du rapport moral et financer. Aucune remarque dans l’assemblée, ils sont, donc, approuvés à l‘unanimité.

Mr VIALLAT enchaine sur l’élection des membres du conseil d’administration. Avant cela, Me La Présidente reprend la parole et tient à remercier Me NARDINI présidente d’honneur pour son engagement et sa confiance apportée au CIQ.

Mr VIALLAT reprend la parole et nomme les noms des membres du CA qui se présentent au public en levant la main à l’appel.

Me La Présidente explique que dans les statuts, le CA peut avoir 30 membres. A ce jour, il y a 27 candidats. Me La Président repose la question au public présent pour d’éventuelles candidatures. Pas de réponse. Mr VIALLAT confirme l’élection de 27 membres préalablement cités. 

Me La Présidente donne la parole au rapporteur Mr Pascal ADAM qui présente l’ordre du jour avec les élus. 4 thématiques vont être abordées. Pour chaque séquence, 22 minutes seront accordées aux échanges avec les élus.

S’en suivra un apéritif pour clôturer la réunion annuelle.

Il s’agit dans l’ordre des dossiers.

  1. Le Projet du boulevard urbain sud dans notre quartier : Quid du croisement avec le chemin du Roy D’Espagne et avec la desserte de la déchetterie. 
  2. La Voirie : Voirie gérée par la SOLEAM, par la Métropole, Aménagements prévus par le Parc national des calanques.
  3. La Mobilité : horaires et trajet du Bus ligne 23 et ligne 44
  4. La Propreté et La Sécurité 

Me La Présidente reprend la parole en insistant sur la qualité de l’échange avec les élus. Celui-ci doit être constructif et participatif.

Rencontre avec les élus : 18h

Me La Présidente reçoit les élus Mrs TEISSIER, député, ROYER PERREAUT, maire de secteur, ainsi que Mr VINCENT représentant le Parc national des calanques et les remercie chaleureusement de leur présence.

La parole est donnée au Maire de secteur pour présentation de la 1ière thématique celle du boulevard Urbain Sud.

Mr Le Maire explique que ce chantier ne date pas d’aujourd’hui, il a été initié sous la houlette de Mr Le Député Guy TEISSIER. 

Une première phase de réalisation sera achevée et mise en circulation dès février 2020. Elle concerne la partie St Loup, le Cabot.

La 2 ième partie est celle qui nous intéresse aujourd’hui et qui suscite des inquiétudes pour les riverains de ce quartier. C’est la liaison entre la traverse Parangon et l’avenue de Lattre de Tassigny. 2 sujets sont ciblés.

L’intersection avec le chemin du Roy d’Espagne sera gérée par l’implantation de feux tricolores. 

La desserte vers la déchetterie se fera par le BUS pour décongestionner la rue karabadjakian. Cette décision fait suite à un certain nombre de réunion d’ordre technique dans le cadre de la maitrise d’ouvrage.

Le Maire insiste sur le fait que chaque jour, des problèmes sont résolus, au coup par coup et qu’il veille à ce que les réponses apportées soient en lien avec les demandes des riverains. Celui-ci reste vigilant et ne baisse pas la garde. A ce titre, Mr Le Maire cite la Résidence Le Moana qui s’est vue menacée d’une expropriation. Une réunion de concertation a été organisée avec les principaux partenaires. Le trajet du BUS a pu être modifié pour ne pas impacter cette résidence.

Me La Présidente donne la parole à Mr TEISSIER qui commence par faire l’historique du projet. L’intérêt initialement du BUS était de décongestionner les noyaux de quartier d’une circulation dense et de plus en plus importante de nos jours. Evidemment, il fallait associer l’intérêt du quartier aux collectifs humains. Des concertations ont été faites et sont d’ailleurs toujours en action puisqu’il y a toujours des imperfections. L’intérêt étant de trouver des soutions acceptables et de ne pas faire n’importe quoi. La grande difficulté va être le traitement du Parc de la Mathilde et le bois du Roy D’Espagne. Là encore, une concertation est en cours pour trouver une solution la moins radicale. Me La Présidente du Conseil Départemental est prête à revoir sa copie. Il faut garder à l’esprit que le BUS permettra à tous les Marseillais de joindre l’axe nord, sud plus rapidement, côté centre, côté mer. Ce sera une valeur ajoutée à la mobilité dans notre ville.

La parole est donnée aux riverains.

1 iere question : Concerne la soi-disant réalisation d’un tunnel à la veille des élections. Très sceptique sur l’aboutissement du projet même si l’étude est en cours.

2ième question : Pourquoi ne pas implanter un tramway sur le BUS ?

3ième question : L’inquiétude que le quartier soit coupé en 2 par une route.

La parole est donnée à Mr TEISSIER .

Il commence par répondre sur le doute d’un projet réalisé avec un passage souterrain. Pour lui entreprendre c’est espérer. En effet, il faut savoir que ce projet a déjà subi des modifications avec la réduction du nombre de voies initialement prévu à 2 voies montantes et descendantes. Aujourd’hui, on ne parle plus que d’1 voie montante et descendante pour les voitures avec un accès prévu pour le Bus, la piste cyclable, le trottoir pour les piétons.

En ce qui concerne la question suivante, effectivement dans cette ville on a pensé les transports Nord/Sud mais pas transversaux. En effet, ceux-ci laissent à désirer voire sont inexistants. Le Boulevard Urbain Sud répondra en partie à ce défaut en reliant St Loup à la Veille Chapelle. Par ailleurs, il est prévu un prolongement du tramway jusqu’à la copropriété de la Rouvière (véritable ville dans la ville plus de 8000 habitants). Il y aura pour inciter les gens à emprunter les transports en commun des parkings adjacents à l’instar de celui notamment de la station de métro Dromel.

La parole est donnée au Maire du secteur. Celui-ci commence par dire qu’il peut comprendre les interrogations et les zones d’ombre pour certains. Effectivement ce projet vieux de 70 ans ne peut pas être copie conforme à ce qui avait été acté à l’époque. La plupart des quartiers ont connu et connaissent encore des changements d’urbanisme. Ils évoluent en fonction de la demande. Aujourd’hui, ce qui est intéressant c’est le mixage des réponses apportées. A la fois, permettre de se reconnecter rapidement à la A50 et à la L2 mais aussi proposer des axes

ransversaux avec tramway et BHNS. Il confirme 1 seule voie montante et descendante, le reste sera l’affaire d’aménagement paysager. 

Me LAMBERT demande la parole et interpelle le Maire sur la protection sonore et visuelle prévue pour la Résidence Le Moana très proche du passage du BUS. Mr le Maire lui répond que des solutions seront apportées.

Me La Présidente enchaine sur la desserte de la déchetterie par le boulevard Urbain Sud. Elle parle au nom de la copropriété les jardins de la Jarre inquiète sur une éventuelle modification du projet initial avec d’utilisation du BUS comme unique accès à la déchetterie.  Mr le maire confirme à ce jour l’implantation d’une desserte par le BUS comme initialement prévue. Pas d’inquiétude à avoir sur ce registre.

La 2ieme thématique est abordé et concerne les voiries. Avant d’entrer dans le vif du sujet, Me La Présidente tient à remercier Me PILA Présidente de la RTM qui avait promis d’être présente à L’AG, c’est chose faite. Le public applaudit très satisfait de cette rencontre. 

Premier point, la voirie gérée par la SOLEAM.

La parole est donnée à Mr Le Maire. 

Celui-ci annonce l’ouverture depuis une dizaine de jours de la rue Franck Pourcel. 

Les travaux de rénovation de voirie ont démarré côté la Résidence Le Parc de Manon. Une première tranche est dédiée à la création de places de stationnement organisées ainsi que des trottoirs afin d’éviter le stationnement anarchique. Ce chantier devrait durer encore 1 bon mois. Une 2ième tranche est prévue en face dès l’achèvement des travaux de construction de la nouvelle Résidence et la même chose sera réalisé. 

Pour ce qui concerne la rénovation de la chaussée de l’avenue de la Jarre, celle-ci est en cours et prévoit une prise sur des terrains. Tout est actuellement en pourparlers mais sera réalisé.

Pour la traverse Valette à côté de la Résidence TRIO SUD, des discussions constructives sont en cours avec La SOLEAM pour le réaménagement de l’ilot vert. La SOLEAM a fait le choix de faire une réalisation globale des travaux. Le Maire s’engage à mettre la pression mais est très confiant sur la réalisation à terme de ce projet.

Pour ce qui est de l’impasse KARABJAKIAN, il est prévu une reconnexion avec le chemin du Roy d’Espagne.

Mr Le Maire demande après toutes ces précisions s’il y a des questions.

1iere question et remarque de Me CASSAR. Les trottoirs en cours de réalisation semblent très étroits, elle doute qu’une poussette double puisse passer.

Le Maire répond que les trottoirs sont toujours conformes mais qu’il s’engage à vérifier lui-même s’il y a une lacune à ce niveau-là.

2ième remarque. Un représentant de la société GEDIMAT interpelle le Maire sur l’étroitesse du rond-point pour les camions qui sont obligés de rouler et de mordre sur les trottoirs pour passer.

Effectivement, Mr Le Maire en a conscience, est un peu dépité par ce constat et s’engage à intervenir auprès des services concernés pour revoir l’aménagement.

Deuxième point, la voirie gérée par la Métropole.

Mr le maire précise que toutes ces rénovations rentrent dans le cadre du plan de rénovation urbaine avec la première phase de réaménagement côté la Soude. Puis la seconde qui concerne le chemin de Sormiou qui devrait s’achever début Février. La partie du chemin du Vallon de l’Ermite est bien avancée, on peut maintenant entrevoir la conception finale avec un parking de 70 places de stationnement. L’éclairage a été posé, les pistes cyclables et l’aménagement paysager sont en cours d’achèvement. Les travaux du chemin du Roy d’Espagne avancent bien aussi, fin du chantier prévu en Février. Il y a en cours le bassin de rétention prés de la Résidence La Crique, la piste cyclable et places de stationnement.

Le parking Vaucanson est à l’étude et budgétisé.

Pour sécuriser tout ce réaménagement, il est prévu l’implantation de cameras de video surveillance. La date ni le lieu ne seront dévoilés par le Maire par soucis d’efficience du projet sécurité. Devant l’école des calanques l’implantation de bancs disposés en quinconce permettra de retirer les rochers mis en place pour éviter l’intrusion de voiture et autres engins. Quant au boulevard du Vaisseau après moultes péripéties, un arrêté de péril a permis d’enlever le mur. Mr Le Maire annonce la réhabilitation de ce boulevard. A cette occasion on pourra reparler du sens de la circulation.

Mr TEISSIER prend la parole et avoue que c’est extrêmement désolant de voir la lenteur de réalisation de ces projets pour certains vieux de plus de 5 ans. Pour autant, il est ravi de la transformation du quartier.

La parole est donnée au public pour d’éventuelles questions et ou remarques.

Une première prise de parole concerne le vallon de l’Ermite. Un riverain s’inquiète de l’insécurité qui y règne. Tous les jours, des voitures sont vandalisées. De plus s’ajoute une dangerosité avec une vitesse excessive sur l’avenue Colgate. Il faudrait peut-être envisager l’implantation de dos d’âne pour casser cette vitesse. Les piétons ne peuvent pas traverser, peu de voitures s’arrêtent.

Une autre question est posée : Y a-t-il des places de parking prévues au niveau du Boulevard Pierotti ?

Un riverain revient sur la problématique du Boulevard du Vaisseau. Le constat est simple, il y a une perte de places de stationnement qui devient crucial et délétère pour cette partie.

Un copropriétaire de la Résidence La Crique interpelle le Maire sur la rénovation du rondpoint de l’hypermarché Leclerc qui est embouteillé très souvent. Est qu’il y a effectivement quelque chose de prévu ?

Une habitante du boulevard des 2 canards s’étonne de la non réfection de ce tronçon pour l’instant. Est-il prévu dans le plan de rénovation urbaine ?

Mr Le Maire commence par répondre à la dernière question. En effet, ce boulevard est prévu mais actuellement la rénovation porte sur la partie basse du noyau villageois et la partie haute dont le boulevard des 2 canards se fera dans un deuxième temps. Pas d’inquiétude à avoir. 

Sur la demande des ralentisseurs, Mr Le Maire en a conscience et constate tous les jours ce genre d’incivilités et au manquement au code de la route. Peut-être ne pas en mettre mais casser la vitesse avec les 2 rond-points.

Il est prévu un aménagement du Boulevard Pierotti, au droit des immeubles avec des places de parking.

Pour ce qui est de l’accès au Leclerc, celui-ci a fait des propositions de parking à étage, Mr Le Maire n’y tenait pas. D’autres propositions sont à l’étude avec l’hypermarché pour trouver des solutions de fluidité dans l’accès mais aussi dans la sortie des clients.

D’autres questions sont soumises au Maire, celle notamment la perte de la sculpture du rond-point Vaucanson. Mr Le Maire le confirme il n’y en aura pas une autre. Le risque étant la dégradation récurrente sur ce rond-point problématique. Il est prévu une approche plus classique. 

Une suggestion est donnée au Maire sur la problématique du parking Leclerc pourquoi ne pas soumettre au responsable du magasin la mise en place de coparking qui limiterait la fréquentation des voitures.

Une question est posée au Maire au sujet de la signalétique. Le Maire y répond que tout est prévu à l’achèvement des travaux.

Une autre question intéresse la voirie à hauteur du vallon de l’Ermite. Les habitants de la Résidence Les terrasses de Sormiou sont excédés qu’une même parcelle soit utilisée comme dépôt de chantier lors de chaque chantier. Cela fait 5 ans que ça dure et c’est trop. 

Mr Le Maire répond qu’il est prévu au niveau du triangle situé derrière cette résidence un aménagement paysager courant 2020. Mr PAGET, présent dans la salle prend la parole et confirme ce qui vient d’être avancé.  Me La Présidente indique qu’elle a eu à ce sujet, Mr Lionel DIDIER et qu’effectivement l’aménagement paysager est prévu.

La parole est donnée à Mr Alain VINCENT dans le cadre de l’aménagement paysager du Parc national des calanques (PNC).

Celui-ci présente le PNC comme un partenaire du CIQ. Des projets sont prévus en 2020 notamment l’aménagement de la piste DFCI qui rejoint le chemin de Sormiou et la Maison Forestière des Baumettes. Autre prévision, une entrée piétonne des calanques à la place de l’ancien terrain de basket. L’aménagement sera réalisé par la Ville de Marseille pour faire rentrer la nature dans le quartier tout en préservant la quiétude et la sécurité des riverains mais aussi du PNC. A ce titre, sont prévus des passages anti franchement pour des voitures et autres engins motorisés. Ce projet sera amorcé dès la fin des travaux du Hameau des Pins.

Un riverain interpelle le PNC en disant qu’effectivement il s’agit d’un beau projet mais attention la circulation de voiture a considérablement augmenté quid des places de stationnement prévues. Il est important de s’y pencher de d’y réfléchir.

Mr CHAPUS demande la parole pour préciser que la confédération des CIQ fait partie du CA du PNC. A ce titre et par l’intermédiaire de la Présidente du CIQ, si il y a des interrogations et ou des remarques de la part des riverains, Mr CHAPUS s’engage à relayer l’information auprès du PNC. 

La troisième thématique est abordée celle de la mobilité avec notamment les lignes 23 et 44.

La parole est donnée à la Présidente de la RTM.

Me La Présidente de la RTM, après les différentes concertations avec la Mairie de secteur, annonce le changement d’itinéraire du BUS 23 par le chemin du vallon de l’Ermite à mi-janvier. Le Maire remercie la Présidente pour cette action déterminante en lien avec la rénovation urbaine. Il s’agit de désengorger le quartier et de permettre

une meilleure mobilité pour les riverains vers la Ville. Les efforts ne s’arrêteront pas là, il est prévu à l’étude des cadences de rotation revues à la hausse notamment des amplitudes horaires en lien avec la demande. Il faut rendre plus attractif le transport en commun.

Me La Présidente se félicite de cette amélioration mais revient sur la ligne 44 qui elle aussi fait défaut. Y aurait-il une bonne nouvelle à annoncer dès aujourd’hui ? 

Réponse de la Présidente de la RTM, pour cette ligne les choses sont bien avancées mais à ce jour toujours à l’étude donc pas d’annonce officielle à donner pour l’instant.

Une remarque est faite par Mr DALIGAULT membres actifs du CA. Le désenclavement du quartier est en cours de réalisation et on ne peut que s’en féliciter mais ne pourrait-on pas envisager l’utilisation de navette électrique comme moyen intermédiaire qui permettrait de rejoindre l’obélisque de Mazargues pour prendre ensuite le B1 sur Michelet. 

A ce sujet, Mr TEISSIER prend la parole pour expliquer que cela existe déjà mais sur des trajets plats. En effet, les expériences antérieures ont permis de constater que les batteries ne sont pas assez puissantes pour assurer un trajet avec une cote. Actuellement pour la ville de Marseille 6 bus électriques sont en circuit.

Une autre remarque est adressée à Me La Présidente de la RTM. Il est impossible aujourd’hui pour les habitants de la Cayolle d’avoir des activités culturelles au-delà de 20h, plus de bus.

La Présidente y répond en signifiant que, là aussi, l’étude est en cours pour mettre en place une logistique mais aussi affiner le budget pour une amplitude horaire plus grande au-delà de 20h. En revanche au-delà de 22h ce n’est pas garanti.

4ième thématique : La propreté et la sécurité.

Un riverain prend la parole et déplore tous les jours le bruit des rodéos en motos qui passent impunément sur les plates-bandes prévues à l’aménagement paysager.

Mr le Maire s’engage à apporter des corrections sur ces aménagements qui ne sont pas terminés au niveau de l’espace qui va être végétalisé. Il faut néanmoins maintenir cet espace naturel. Une réflexion a déjà été à l’ordre du jour pour y remédier. Les solutions trouvées seront soumises au CIQ et un accord de principe permettra la modification en partie de cet espace. De plus, l’arrivée des caméras de surveillance de troisième génération plus performantes, plus sécurisées permettra de renforcer la sécurité et de remédier à ces comportements délétères.

Effectivement tout ceci n’est pas facile car alors que nous commençons à avoir une trame cohérente, il faut associer le contrôle et la surveillance.

Le quartier change, la réalisation effective du Parc de la Jarre va apporter une embellie au quartier. Entre le 9ième et 10 ième arrondissement plus de 7 hectares d’espaces verts ont été implantés. Chose rare à Marseille.

Le Maire se félicite aussi de la création d’un espace lecture dans le quartier au niveau de la salle des sports. Ce quartier a fait l’objet de beaucoup de travaux : création d’un parc ludico-sportif, d’une crèche, d’une maison de quartier, du théâtre du centaure. Il faut, maintenant, que tous ces ingrédients marchent et oui cela passe aussi par le maintient de l’ordre et celui de bien vivre ensemble.

Mr Le Maire conclut en disant qu’il est fier d’être un élu de la Cayolle mais que les habitants de la Cayolle peuvent être fiers de vivre dans ce quartier en mutation et si proche des calanques joyau de la ville de Marseille. 

La séance est levée et Me la Présidente invite tous les participants à la rejoindre pour un apéritif convivial qui clôturera la réunion. 

Fin de la séance : 20h00

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s